Menu

Tag Archives for " Salle de bain "

Comment choisir son plancher chauffant ?

La Revue

Comment choisir son plancher chauffant ?

Effectuez-vous une nouvelle construction ? Ou entreprenez-vous plutôt une rénovation de votre habitation ? C’est l’occasion de penser à votre confort thermique. Comment choisir un plancher chauffant capable de vous satisfaire ? Cet article tombe à pic pour vous aider dans votre choix.

Qu’est-ce qu’un plancher chauffant ?

Le plancher chauffant, contrairement au radiateur localisé, répartit la chaleur de façon uniforme dans l’ensemble des pièces de votre maison. Il est intégré au sol à travers des tuyaux en polyéthylène posés sur la forme dallage de votre maison et recouverts d’une chape bétonnée.

Pour un confort thermique efficace, le revêtement de la surface doit être effectué avec des carreaux, des tomettes, du marbre… L’usage des revêtements poreux, des moquettes sur liège ou mousse, de tous éléments qui ont une résistance thermique très importante doit être évité.

Actuellement, le plancher chauffant est la meilleure solution qu’il faut pour chauffer votre habitation. N’avez-vous pas envie de savourer les sensations très agréables que peut offrir un sol qui dégage une chaleur tempérée lorsque vous marchez dessus pieds nus ? Ce confort est à votre portée si vous optez pour ce type de chauffage.

Guide plancher chauffant

Certains critères doivent être privilégiés dans le choix de votre plancher chauffant. Il s’agit de l’efficacité, de l’utilité, du type de revêtement… Voici les caractéristiques des deux types de chauffage qui existent !

Le plancher chauffant électrique

C’est le type de plancher chauffant le plus utilisé. Il est très pratique, efficace et facile à installer. Il répartit confortablement et rapidement la chaleur. Sa mise en place suit les étapes suivantes :

  • L’installation en première position d’un isolant plancher chauffant ;
  • La pose du câble chauffant ;
  • La régulation.

Le plancher chauffant électrique est idéal lorsqu’il s’agit d’une rénovation, ou d’un système de chauffage secondaire. Les frais liés à son installation sont très abordables, et il ne nécessite pratiquement pas d’entretien. Mais, son coût d’exploitation est un peu élevé.

Le plancher chauffant hydraulique

L’installation de ce type de chauffage est un peu plus complexe. Il nécessite une source d’alimentation telle qu’une chaudière, une pompe à chaleur… Son installation doit suivre les étapes suivantes :

  • La pose de collecteur ;
  • Les travaux d’isolation ;
  • La mise en place des tuyaux de circulation de l’eau chaude reliés au chauffage central.

Il est à privilégier dans le cas d’un chauffage principal. Son coût d’installation est plus élevé, mais il est le meilleur émetteur et le plus économique sur le long terme. Il doit être surtout envisagé dans le cadre des constructions neuves à cause de la complexité des travaux d’aménagement.

Pour assurer son efficacité et sa longévité, des contrôles et des entretiens (désembouage…) doivent être envisagés tous les 5ans au moins ou tous les 10ans au plus. Le plancher à eau chaude est le plus confortable et le plus fiable en matière de chauffage sol. Il est réversible en ce sens qu’il peut chauffer votre maison en hiver et jouer aussi le rôle de climatisation en période de grande chaleur.

Le choix d’un chauffage dépend surtout de son utilisation, de son impact financier à long terme et de son efficacité. Si vous optez pour un système de chauffage principal, le plancher chauffant à eau est plus recommandé. Sa réalisation est peu onéreuse, mais à long terme, il vous permet de réaliser d’énormes économies.

A l’inverse, si c’est un système de chauffage secondaire qui convient à votre habitation, le plancher chauffant électrique est celui qui est le mieux indiqué. Sa réalisation ne présente aucune difficulté, mais son coût d’exploitation est très élevé. Quel que soit votre choix, optez pour un spécialiste expérimenté pour l’installation de votre système de chauffage. Son efficacité en dépend.

Comment nettoyer efficacement les joints de carrelage dans la salle de bain ?

La Revue

Comment nettoyer efficacement les joints de carrelage dans la salle de bain ?

La salle de bain est l’un des lieux les plus fréquemment utilisés dans une maison ou dans un appartement. Avec le temps, de la crasse ou de la moisissure apparaît sur les joints de carrelage, donnant ainsi un aspect de malpropreté à la salle de bain. Il faut remarquer que ce mauvais entretien de la salle de bain affecte l’étanchéité et affaiblit le carrelage.

De mauvaises odeurs peuvent se dégager et constituer une source de maladies (surtout respiratoires). La seule solution pour finir avec la saleté dans la salle de bain est de nettoyer les joints de carrelage.

Quelles sont les différentes méthodes employées pour nettoyer proprement les joints de carrelage de votre salle de bain ? Quels sont les produits les mieux indiqués pour débarrasser les joints de carrelage de la saleté ? Retrouvez ici quelques conseils et astuces qui donneront de l’éclat aux joints de carrelage de votre salle de bain.

Les différentes méthodes pour nettoyer les joints de carrelage de la salle de bain

Avant de commencer le nettoyage des joints de carrelage, il faut mentionner qu’il est important de porter des gants de ménage et de disposer d’une bonne aération dans la salle de bain. Il existe différentes techniques pour bien nettoyer les joints de carrelage.

 

La technique du vinaigre

Pour cette technique, il faut suivre les étapes suivantes :

  • Disposez d’un bol rempli au deux tiers par du vinaigre blanc ;
  • Ajoutez une cuillère à soupe de liquide de vaisselle ;
  • Immergez une brosse à dents dans le mélange ;
  • Frottez les joints de carrelage ;
  • Patientez environ une heure et rincez à l’eau claire.

Cette technique est très respectueuse de l’environnement et permet de faire disparaître les traces de saleté.

La technique du bicarbonate :

La procédure est la même que celle du vinaigre. Quelques différences sont à noter :

  • Mélangez 4 cuillères à soupe de bicarbonate à une dizaine de cuillères de vinaigre blanc ;
  • Mettez le mélange dans un vaporisateur et aspergez la zone à nettoyer ;
  • Patientez 24 heures, frottez puis passez au rinçage.

Cette technique est tout aussi écologique que celle du vinaigre blanc. Cependant, elle reste moins utilisée, car elle est inefficace pour les salles de bain trop encrassées.

La technique de l’eau de Javel

Cette technique reste très efficace dans les salles de bain qui ne sont pas très entretenues. Il suffit de verser de l’eau de Javel dans de l’eau chaude, frotter le mélange sur les joints de carrelage à nettoyer et enfin rincer. Ce produit (eau de Javel) élimine rapidement les saletés les plus tenaces. Néanmoins, cette technique n’est pas très écologique, car elle fait usage d’un produit chimique. Il est alors conseillé d’en faire un usage modéré.

L’emploi de ces différentes techniques ne peut se faire sans l’appui d’un bon matériel.

 

Le nettoyage des joints de carrelage : le matériel adéquat

Pour bien nettoyer les joints de carrelage, on a besoin :

  • D’un récipient (bassine) ;
  • D’un bol ;
  • D’une brosse à dents (usée) ;
  • D’une paire de gants de ménages ;
  • De produits de nettoyage (vinaigre blanc, liquide de vaisselle, eau de Javel).

Quelques astuces pour préserver pendant longtemps l’état des joints de carrelage

Une fois le nettoyage des joints de carrelage fait, votre salle de bain retrouve tout son éclat. Pour garder les joints de carrelage dans leur état et éviter qu’ils ne décollent, l’usage de fixateur de joints est très indiqué. Ce produit peut être retrouvé dans les rayons de bricolage.

Les joints de carrelage, lorsqu’ils sont bien entretenus, assurent à la salle de bain un bon état d’entretien et vous préservent de maladies.